A dix jours de la tenue du deuxième tour des élections, le Conseil Electoral Provisoire n'a toujours pas rendu public les résultats définitifs du premier tour et les membres du CEP doivent se réunir ce 15 juin dans la matinée pour débattre de la question.

Dans certains milieux proches du CEP, l'on évoque même la possibilité d'un report de la date du 25 juin retenu pour le second tour.

Toutefois, selon certains conseillers, la rencontre de ce jeudi 15 juin sera déterminante dans le cadre de la poursuite du processus électoral.

En attendant, le Directeur des opérations électorales, Luciano Pharaon, a souligné le 14 juin, que toutes les dispositions étaient prises au niveau du CEP pour la publication des résultats.

Parallèlement, Luciano Pharaon annonce pour dimanche prochain la tenue du scrutin dans la commune des Irois.

Cependant, sur le plan international, Après l'OEA, c'est au tour des Nations Unies d'appeler au respect de la loi électorale dans le comptage des bulletins.

La communauté internationale accroît donc la pression sur le Conseil Electoral Provisoire. Après la Mission d'Observation de l'Organisation des Etats Américains c'est au tour des Nations Unies d'appeler au strict respect de la loi électorale au niveau du comptage des bulletins. Le Secrétaire Général des Nations Unies a clairement exprimé la position de l'ONU mercredi au siège de l'organisation à New-York. L'ONU s'est déclarée inquiète.