Le PLB n'entend pas accepter les résultats des élections du 21 mai sans la formation de la commission d'évaluation des élections et le MPSN lance un vibrant appel à l'opposition. l'IRI se dit préoccupé par le dossier des élections

Le PLB, Pati Louvri Baryè dirigé par Renaud Bernardin, un ancien proche du parti Lavalas, ne compte pas accepter les résultats des élections du 21 mai sans la formation d'une commission d'évaluation.

Cette déclaration porte la marque du Secrétaire-Général Adjoint du parti, l'Ingénieur Willy Louis. Il affirme que la constitution de cette commission est essentielle pour la suite du processus électoral. Selon le dirigeant du PLB, les irrégularités enregistrées le jour des élections sont tout à fait inacceptables.

D'autre part, le MPSN lance un vibrant appel à l'opposition interne et externe pour qu'elle se mobilise contre le pouvoir lavalas, Selon le MPSN dirigé par Hubert De Ronceray, l'opposition doit faire preuve de cohésion et de fermeté face au régime lavalas. Le Porte-parole de ce regroupement politique invite aussi les autres secteurs de la société à s'impliquer dans cette initiative pour faire échec au régime lavalas.

Pour Hubert De Ronceray, cette unité est absolumnet nécessaire, vu que le pouvoir lavalas ne fait qu'enfoncer le pays dans la crise.

L'Institut Républicain International reste de son côté très préoccupé par le dossier des élections du 21 mai en Haïti. L'IRI souhaite que le CEP tienne compte des recommandations de l'OEA et d'autres secteurs de la société pour le respect de la loi électorale dans la recherche de la majorité absolue. Selon Stanley Lucas, numéro deux de l'IRI pour l'Amérique Latine et la Caraïbe, certains critères internationaux n'ont pas été respectés dans le cadre des élections haïtiennes.

Autre contestation, celle du Parti Démocratique Haïtien (PADEMH) qui a produit formellement ses contestations autour de déroulement du scrutin. Le parti dirigé par Claire-Lydie Parent, Maire de Pétion-Ville, dénonce une vaste opération de fraude en faveur de Fanmi Lavalas.