Des urnes et des bulletins éparpillés devant les locaux du Bureau Electoral Communal (BEC) à Port-au-Prince.

Ce spectacle a renforcé les doutes de l'opposition et de la communauté internationale sur le sérieux de l'organisation du scrutin du dimanche 21 mai. Les responsables des Bureaux Electoraux Départementaux, pour tenter de calmer les appréhensions de plus d'un, ont fait état de problèmes de coordination.