La dirigeante du Fonds Haitien d’Aide à la Femme (FHAF), Mme Danielle Lustin , a été assassinée en sa résidence dans le quartier de Vivy Mitchell, le mardi 21 octobre 2003 .

Selon des sources proches de sa famille, des inconnus armés ont pénétré dans sa maison en pleine nuit et lui auraient demandé de l’argent . Toujours selon ses sources , Mme Lustin a reçu plusieurs balles et le mobile du crime n’est pas connus.

Un proche de la victime , Muray Lustin Junior , responsable des opérations à la Direction Généralde des Impôts (D.G.I.) a mis sur le compte de l’insécurité ce crime qui a provoqué un choc non seulement au sein de la famille mais aussi dans la société.

L’ancien ministre à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme , Ginette Chérubin , se dit bouleversée par l’assassinat de Danielle Lustin qui était membre de son cabinet particulier . Mme Chérubin se dit préoccupée par un retour à la barbarie en Haiti à la veille de 2004.

L’assassinat de Danielle Lustin intervient à un moment de recrudescence d’actes criminels dans la région métropolitaine . Le 13 octobre , un des propriétaires de Coconut Villa Hôtel , Daphnée Berthold , a été tué par arme blanche dans sa résidence à Vivy Mitchell . La veille , un homme d’affaires , Johnny Sambour , propriétaire du club-restaurant l’Infini a été assassiné à coups de machettes en sa résidence à Kenscoff.