A Jacmel, l'opposition demande au CEP de procéder à un nouveau recrutement des membres des bureaux de vote. Les candidats des partis d'opposition affirment que les bureaux de vote sont constitués de partisans de Fanmi Lavalas et appellent les observateurs étrangers à "superviser le processus électoral dans le Sud-Est.