AFP.- Des centaines d'Haïtiens se sont rassemblés jeudi dernier, dans le district de Brooklyn à New York pour protester contre "la brutalité " de la police new-yorkaise.

Les manifestants ont traversé le pont de Brooklyn, en direction du sud de Manhattant, pour participer à un meeting organisé devant la mairie de New York auquel étaient attendus plusieurs milliers de personnes.

"Notre objectif est de protester contre la mort de Patrick Dorismond", un jeune haïtien tué le 16 mars dernier d'une balle dans la poitrine tirée par un agent en civil, a déclaré Gray Laforest, membre de la coalition des Haïtiens pour la Justice.

La communauté haïtienne veut manifester clairement son "rejet des méthodes de la Police", a-t'il ajouté. Saikou Diallo, père de l'immigré guinéen Amadou Diallo, tué par quatre policiers blancs de New York qui l'ont criblé de 41 bales en 1999, devait participer au rassemblement au cours duquel le révérend noir Alan Sharpton devait prendre la parole, ainsi que Abner Louima, un Haïtien sodomisé par la police, selon les organisateurs.

La communauté noire a décidé d'organiser une semaine de protestations contre les méthodes de la police new-yorkaise.