Les membres du groupe fantômes 509 ont une fois de plus provoqué la panique ce vendredi, au niveau de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Au moins 8 véhicules ont été incendiés dont la plupart sont du service de l'Etat, lors d'un mouvement inattendu des policiers du groupe 509 Fantôme ce vendredi.

Les policiers de Fantôme 509 ont créé la panique au centre-ville où tout a démarré avant de se rendre à Delmas. Arrivés à Pétion-ville, ils ont buté sur un cordon de sécurité sur la route de Kenscoff menant à Pèlerin constitué d'autres agents de la PNH en service.

Réclamant 25 000 gourdes sur la carte de débit, 50 mille gourdes de salaire mensuel pour les policiers et 15 mille gourdes de salaire mensuel de base pour le personnel administratif, ils ont terminé leur parcours à la rue Lamarre non loin du champ de mars.

A rappeler que cette démonstration est réalisée quelques jours après l'installation de Léon Charles en tant que nouveau directeur de la Police Nationale.

EJ/Radio Métropole Haïti