Le Président Jovenel Moïse appelle les citoyens et les acteurs politiques à faire un dernier sacrifice pour sauver le pays, à l'occasion de la commémoration des 217 ans de la bataille de Vertières.

Alors que les membres de l'Opposition avaient annoncé des mouvements de protestations à travers tout le pays, l'hommage du chef de l'état à l'occasion des 217 ans de la bataille de Vertières a pris une forme minimaliste.

\ Si le président a laissé entendre dans son allocution que les héros de l'indépendance ont combattu pour que tous les citoyens haïtiens soient placés sur un pied d'égalité, ce qu'il tente de réaliser depuis le début de son mandat s'inscrit selon lui dans la continuité du vœu des ancêtres. Comme un leitmotiv, il revient sur certaines dispositions prises par son administration en ce sens.

Lors de son discours de circonstance au Palais National le 18 Novembre 2020, le chef de l'Etat s'est dit prêt à jouer sa partition tout en déplorant que les vieilles habitudes aient la vie dure.

Parallèlement, le président a insisté sur le fait que les décisions prises par son administration concernant le secteur de l'énergie n'avaient rien de personnel, mais vise à permettre à une majorité de citoyens de jouir de ce qui lui revient de droit.

Si l'an dernier le locataire du palais national avait présenté ses excuses au peuple haïtien pour ses promesses non tenues, ce 18 Novembre, il a réitéré sa promesse d'électrifier le pays 24 h sur 24 incessamment, tout en s'adressant à ceux qui ont fait les frais des mesures prises par son gouvernement.

Notons que Pour la troisième fois consécutive, le président Jovenel Moïse ne s'est pas rendu à Vertières pour rendre hommage aux héros de l'Indépendance. Contrairement à l'an passé où il avait fait une offrande florale au Musée du Panthéon National (MUPANAH), c'est au Mausolée National que les pères fondateurs ont été honorés cette année.

EJ/Radio Métropole Haïti