Le secrétaire général du Bloc Démocratique pour le Redressement National, Emmanuel Ménard dément avoir reçu une invitation de la part du président Jovenel Moïse pour intégrer des négociations :

« J'affirme que le Bloc Démocratique pour de Redressement National n'a jamais eu de rencontre avec le président de la République ni eu de rencontre avec l'exécutif depuis les pourparlers menés à la nonciature de la république, ni même de contact depuis les pourparlers de la nonciature, fin 2019. »
Toutefois en tant que président de la Force Louverturienne Réformiste, il se dit prêt à rechercher une solution pacifique et nationale à la crise actuelle. Emmanuel Ménard insiste pour que tous les sujets soient mis sur la table et qu'un agenda politique soit défini avant toute chose :

« Pour ma part j'estime que le mandat du président Jovenel Moïse prend fin le 07 février 2021, d'autres pensent le contraire, si nous voulons trouver une solution, négocier sans vainqueurs ni vaincus, les choses doivent être claires et toutes les forces doivent s'asseoir autour de la table. »
Actuellement partout dans le monde des négociations sont entamées entre des ennemis, pourquoi des démocrates haïtiens refuseraient-ils d'en ouvrir en Haïti s'interroge le responsable de la Force Louverturienne Réformiste. La Crise est totale, donc seules des discussions globales pourront y mettre fin estime Emmanuel Ménard qui confirme que s'il reçoit une correspondance de la part de l'exécutif, il y répondra.

AL / radio Métropole Haïti