Des associations patronales dénoncent l'arbitraire et les atteintes à la liberté d'entreprise, après les événements survenus le 13 octobre dernier à Canez Construction.

Dans une note conjointe, la CCIH, l'ADIH , la Chambre Franco-Haïtienne de Commerce et la Amcham condamnent les événements survenus au local de canez Construction à delmas 2 Selon ces 4 chambres de commerce, les actions, les menaces et déclarations a caractère diffamatoire du ministère du commerce et des officiers de justice, et l'arrestation de l'un de propriétaires de canez construction ont eu des conséquences fâcheuses pour des entreprises commerciales.

Elles estiment que tels actes portent atteinte aux fondements de la libre entreprise que l'état a pris l'engagement de protéger qu'il s'agisse d'investissement local ou étranger.

Dans cette note rendue publique ce mercredi elles renouvellent leur engagement sur l'affichage en gourdes des prix convenu dans le mémorandum d'accord signé le 22 septembre 2020.

Les signataires de cette note rappellent aux autorités que l'article 1 dudit mémorandum avait fixé les conditions d'applicabilité de ce principe, notamment la stabilisation du taux de change de façon raisonnable et prévisible.

Les associations signataires de ce document exhortent les pouvoirs publics un dialogue constructif.

EJ/Radio Métropole Haïti