Les longues files d'attente perdurent dans les stations à essence de la région métropolitaine en dépit de l'annonce de la disponibilité des hydrocarbures sur le territoire national.

Une source digne de foi a révélé ce mardi qu'un désaccord entre les distributeurs et le ministère du commerce, sur la structure des prix de l'essence, serait à l'origine de cette pénurie artificielle.

La nouvelle structure des prix provoquerait des pertes pour les distributeurs de produits pétroliers.

Hier le directeur du Bureau de Monétisation de l'Aide Publique au Développement (BMPAD), M. Fils Aimé Ignace Saint Fleur, avait indiqué que le ministère du commerce et le secrétaire d'État à la sécurité publique devraient s'enquérir des motivations des distributeurs des produits pétroliers.

Plusieurs stations à essence avaient fait état aujourd'hui d'une rupture de stock en ce qui a trait à la gazoline et au diesel.

M. Saint Fleur a informé que deux tankers se trouvaient depuis 48 heures dans la rade de Port-au-Prince. Les compagnies pétrolières ont annoncé que le carburant sera distribué dans le meilleur délai aux stations à essence.

LLM / radio Métropole Haïti