Dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, ce mardi 23 juin 2020, c'est le principal sujet de discussion. Le soleil est diffus, le temps est couvert et une voile blanche couvre l'environnement.

Dans les hauteurs on n'aperçoit que difficilement la capitale et la baie de Port-au-Prince.

La brume de sable provoque des réactions diverses. Certains considèrent qu'il s'agit d'un signe apocalyptique et d'autres font le lien avec la pandémie du corona virus.

La poussière qui vient du Sahara est un phénomène nouveau pour les haïtiens. Un sexagénaire assure qu'il assiste pour la première fois à ce phénomène.

Les résidents de la capitale rapportent une forte hausse de la température au cours des dernières 72 heures.

Les spécialistes alertent sur des précautions nécessaires pendant le passage de cette brume de sable. Elle peut provoquer des difficultés respiratoires surtout pour les personnes vulnérables.

De plus les sspécialistes recommandent d'augmenter la consommation d'eau au cours de cette période.

La brume de sable, qui s'étend sur plusieurs pays de la caraïbe devrait perdurer une semaine.

LLM / radio Métropole Haïti