Le chef de l'etat haïtien, Jovenel Moïse, exprime des réservés sur une directive des autorités monétaires prévoyant le paiement des transferts en gourdes. Il faut que les décisions soient prises dans l'intérêt de la population, a martelé le président Moïse lors d'une conférence de presse ce lundi 22 juin 2020.

Les banques ne sont pas des bureaux de change, a fait valoir M. Moïse appelant les entrepreneurs à respecter les marges de profit. Il annonce une décision du conseil des ministres sur le gap du taux de change.

La Banque Nationale de Crédit {BNC), qui présente un taux de change très élevé, est dans le collimateur du chef de l'état.

Il met en garde les élites économiques contre toute tentative de violer les dispositions légales. Ceux qui ne respectent pas la loi seront apprehendés quelque soit la couleur de leur peau, insiste t-il

LLM / radio Métropole Haïti