Le ministre haïtien de la justice, Lucmane Delille, entend s'opposer au prochain mouvement lòk de l'opposition. Il indique qu'il entend tout mettre en oeuvre pour faire échec au mouvement visant à bloquer les activités économiques notamment dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Le ministre Delille nie avoir investi la résidence du sénateur Nenel Cassy dans la zone de Mariani (sud de la capitale). Il confirme avoir effectué des déplacements dans plusieurs quartiers afin de s'assurer qu'un climat de paix y règne.

Le ministre de la justice rejette les allégations du sénateur Cassy qui affirme qu'il s'était trouvé devant sa résidence. Il explique qu'il s'était rendu dans la zone pour dialoguer avec les jeunes qui sont utilisés pour bloquer les routes.

Il rapporte que des informations font état de la confection de 2 000 uniformes de police par l'ex sénateur Cassy en vue de semer le trouble dans le pays.

De son coté le sénateur Cassy nie toute implication dans un complot. Il se dit être victime de persécutions politiques. Je suis un pacifiste, je n'ai pas d'armes, a dit le sénateur Cassy dénonçant les graves accusations contre lui.

De l'avis de M. Cassy les officiels vveulent l'assassiner politiquement et physiquement.

LLM / radio Métropole Haïti