Les activités économiques fonctionnaient au ralenti durant les premières heures de cette journée du lundi 24 février 2020. Des barricades de pneus enflammées avaient été entreposées dans certaines artères et peu de véhicules étaient remarqués dans les rues de Port-au-Prince.

Un climat de peur s'est installé au lendemain des affrontements entre des groupes de policiers et des soldats des forces armées d'Haiti.

On a noté des Rassemblements au champ de Mars ce matin. Le champ de Mars qui fut le théâtre des scènes d'accrochages entre d'une part des individus lourdement armés et encagoulés et d'autre part des militaires au ministère de La Défense.

Au moins 3 personnes ont été tuées. Un militaire, un policier et un jeune de 17 ans. Des journalistes rapportent également plusieurs blessés.

Selon certaines informations les policiers encagoulés ont voulu détruire le stand présidentiel qui se trouvait au ministère de La Défense.

Les autorités ont condamné les violences et annulé les festivités carnavalesques pour la région métropolitaine de Port-au-Prince.

LLM / radio Métropole Haiti