Le micro crédit est plus que jamais une priorité du chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse. Il justifie cette priorité par sa détermination à combattre les élites qui accaparent la totalité des richesses nationales.

Le président Moïse révèle qu'il est l'objet de pressions énormes de la part d'entrepreneurs impliqués dans le microcredit. Lors d'une cérémonie de remise de chèque à 3 000 nouveaux bénéficiaires du programme de l'ONA dénommé Atè plat, le président Moïse a réitéré sa ferme volonté de rendre le crédit accessible aux couches vulnérables des quartiers populaires.

Les bénéficiaires du crédit atè plat reçoivent entre 15 à 50 000 gourdes à un taux de 1%.

M. Moïse concède qu'il avait dû suspendre le programme en raison des pressions des entrepreneurs. Il indique que les grands mouvements de turbulences et d'émeutes pour réclamer son départ avaient été orchestrés par les élites économiques.

Il confirme que cette fois çi le programme devra atteindre des sommets avec 40 000 bénéficiaires.

Sur l'ensemble des deux programmes Atè plat et ONA fanm le président Moïse projette de toucher 80 000 petits entrepreneurs.

LLM / radio Métropole Haiti