L'opposition modérée refuse toute négociation avec le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse. La secrétaire générale de la Fusion des socio démocrates, Edmonde Supplice Beauzile, affirme que les partis politiques, regroupés au sein du Maché Kontré, confirment leur implication dans l'accord de Marriott.

Cet accord préconise la démission du chef de l'Etat et la formation d'un gouvernement de transition.

Elle doute de la sincérité du chef de l'état à réaliser une vraie négociation en vue de la formation d'un gouvernement d'union nationale. Lex sénatrice rappelle que les partis politiques du regroupement Maché Kontré avaient vainement tenté en mars 2019 de former un gouvernement de coalition avec le chef de l'état.

Interrogé sur la position des Etats Unis, qui encouragent les acteurs politiques à trouver un accord, Mme Beauzile a noté que l'administration américaine tout comme l'opposition maintiennent leur position. Elle indique que l'opposition n'envisage pas de modifier sa position pendant la visite du Sous Secrétaire d'Etat, David Hale.

L'officiel américain aura cet après midi des échanges avec plusieurs dirigeants politiques dont le coordonnateur général de la Fusion, Rosemond Pradel.

L'ex sénatrice se dit conscient des préoccupations de l'administration américaine en ce qui a trait à la crise politique en Haiti. Elle souligne que les Etats Unis redoutent un afflux de migrants et une hausse du trafic de la drogue si la crise perdure.

LLM / radio Métropole Haïti