Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, annonce des mesures fortes en vue de rétablir un climat sécuritaire sur l'ensemble du territoire. Il presse les forces de l'ordre à mettre " hors d'état de nuire" les bandits qui font régner la terreur dans les différentes villes.

Rappelant que l'Etat ne peut être mis en déroute par des individus armés, le président a assuré que les forces de l'ordre utiliseront une puissance supérieure aux groupes armés. Sur un ton ferme le président a mis en garde les bandits soulignant que la durée de vie de ceux qui réalisent ces forfaits est courte.

Intervenant lors d'une cérémonie d'octroi de subvention à des coopératives, M. Moïse a donné l'assurance que les groupes armés dans l'Artibonite et dans les autres régions ne pourront continuer leurs exactions. Même s'il n'a pas fait état des divers aspects de la nouvelle stratégie sécuritaire, le président Moïse a soutenu que des réunions spéciales du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) ont eu lieu au cours des derniers jours.

Il a laissé entendre que les forces de l'ordre sont déjà prêtes à appliquer cette nouvelle stratégie.

LLM / radio Métropole Haïti