L'Opposition radicale entend imposer un président provisoire pour boucler la longue période de turbulence politique. Les leaders de l'Alternative Consensuelle pour la Refondation d'Haiti promettent de designer dans le meilleur délai le président provisoire qui assurera la transition.

Le président de la commission de facilitation de la transition, Gervais Charles, a indiqué que 3 juges de la Cour de Cassation ont été recommandés au directoire de l'Alternative. Les noms des 3 juges n'ont pas été rendus public, a dit M. Charles expliquant qu'il revient à l'Alternative de designer le président provisoire.

La commission de l'Opposition révèle avoir eu des séances de travail avec plusieurs juges de la Cour de Cassation. Jusqu'a présent les juges de la Cour de Cassation n'ont pas réagi officiellement aux rumeurs sur la désignation d'un président provisoire.

L'Alternative dans le cadre des termes de référence a écarté d'office plusieurs juges estimant que leur nomination était irrégulière. L'un des membres de l'Alternative a prévenu que l'Opposition radicale peut rejeter les 3 personnalités désignées par leur commission.

Entre temps l'un des portes parole de l'Alternative, M. André Michel a promis que le président provisoire sera investit dans ses fonctions avant la fête du drapeau le 18 novembre 2019. Il soutient qu'il ne s'agira pas d'un président symbolique mais d'un chef d'état ayant le contrôle du territoire et de l'administration.

LLM / radio Métropole Haïti