Les leaders de l'opposition haïtienne annoncent la poursuite de la mobilisation jusqu'à satisfaction de leurs revendications. Le peuple abandonnera la rue lorsque le président aura démissionné, a martelé le sénateur Nenel Cassy.

Les leaders de l'opposition informe qu'une manifestation se lancera à l'assaut de la résidence du président Jovenel Moïse le vendredi 11 octobre 2019. Si le président refuse de démissionner ce sera grenadiers à l'assaut, a dit le sénateur Evaliere Beauplan.

Les leaders de l'opposition encouragent les manifestants à consolider les barricades qui paralysent les activités économiques. Le sénateur Antonio Cheramy a toutefois mis l'accent sur la nécessité pour que les ambulances puissent circuler.

De plus les leaders de l'opposition ont exprimé leur colère contre les représentants de la communauté internationale qui recommandent une solution négociée à la crise. Nous ne voulons plus une relation colon –esclave, a t-il martelé.

LLM / radio Métropole Haïti