Les deux parties dans la crise haïtienne campent sur leur position. Dans la région métropolitaine de Port-au-Prince les activités économiques se sont intensifiées ce jeudi 3 octobre 2019. Les divers circuits de transport en commun ont fonctionné et d'intenses activités étaient constatées dans les centres commerciaux.

Toutefois les protagonistes de la crise n'ont fait que réitérer leur position.

Le gouvernement a, une fois de plus, renouvelé son appel au dialogue aux leaders de l'opposition. Le porte parole du PHTK, Roudy Herriveaux, soutient que le chef de l'état tend le rameau d'olivier à ses frères de l'opposition. Cependant il précise que le président Moïse ne capitulera pas face à ceux qui veulent à tout prix réaliser un coup d'état afin de déboucher sur une période de transition.

De leur cotés les leaders de l'Alternative Consensuelle pour la Refondation d'Haiti annoncent une importante manifestation pour ce vendredi 4 octobre 2019. Il s'agira essentiellement de répondre aux représentants de la communauté internationale qui préconisent le dialogue pour résoudre la crise.

Les dirigeants de l'opposition exigent la démission immédiate du président Jovenel Moïse et insistent sur la nécessité de respecter les principes de bonne gouvernance en Haiti.

La manifestation se dirigera vers la représentation des Nations unies sur la route de l'aéroport.

LLM / radio Métropole Haïti