Les activités ont repris timidement dans certaines zones de l'aire Métropolitaine de Port-au-Prince, après une journée de tension.

Cependant des barricades de pneus enflammés sont remarquées sur plusieurs artères, notamment à Delmas.

L'administration publique et les écoles demeurent paralysées.

Toutefois aux premières heures de la journée très peu de véhicules étaient visibles dans les rues de Port-au-Prince, Carrefour, Delmas et Pétion ville.

L'opération « Bloke Lari » n'a toujours pas été revendiquée. Des syndicats de transport en commun s'en lavent les mains. Toutefois, les syndicalistes Duclos Benissoit et Changeux Méhu disent supporter à 100% ce qu'ils appellent un mouvement citoyen.

EJ/Radio Métropole Haïti