Un total de 126 officiers de l'Unité de police constituée (UPC) du Rwanda de la Mission des Nations Unies pour l'appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH) ont quitté Haïti le samedi 3 août à la suite de la clôture des opérations du dernier contingent rwandais dans le pays.

Selon un communiqué de la mission onusienne, les 14 officiers rwandais restants partiront en septembre, mettant fin à 8 ans de présence continue de la police du Rwanda sur le territoire haïtien en appui à la Police nationale d'Haïti (PNH), depuis l´arrivée du premier contingent, en 2011, au sein de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Le départ de ces policiers, arrivés en 2018 et déployés à Jérémie et à Miragoâne, fait partie du retrait progressif des trois dernières UPC de la MINUJUSTH d'ici octobre 2019. Cette date a été fixée par le Conseil de sécurité des Nations Unies pour la fermeture programmée de la mission, mettant fin à 15 ans d'opérations de maintien de la paix des Nations Unies en Haïti.

Godson Jeune (PNH) : « L´expérience acquise à vos côtés nous permettra d'accomplir nos différentes tâches avec brio. La Police d'Haïti est maintenant prête à remplir sa mission ».

Lors de la cérémonie de clôture de la dernière unité rwandaise, 140 policiers se sont vu remettre une médaille des Nations Unies en reconnaissance de leur travail. À cet égard, le Commissaire divisionnaire et Directeur départemental de la police des Nippes, Godson Jeune, a remercié les officiers du Rwanda et a souligné que la PNH assurera la continuité des opérations : « L´esprit de collaboration qui a toujours existé entre cette mission et nous, la PNH, m'a permis de comprendre combien cette mission a été importante pour nous. Rassurez-vous, n'ayez aucune inquiétude, l'expérience acquise à vos côtés nous permettra d'accomplir nos différentes tâches avec brio. La Police d'Haïti est maintenant prête à remplir sa mission. Merci de nous avoir aidé à retrouver notre chemin. La Police nationale dans les Nippes se souviendra toujours de vous, et en bons termes. Vous allez partir, mais vous allez partir avec l'âme fière, et le sentiment du devoir accompli », a ajouté le Commissaire divisionnaire

Pour sa part, le Commandant de la composante Police de la Mission, le Commissaire Serge Therriault, a remercié le contingent du Rwanda pour sa contribution : « Le travail de la police ne s'arrête jamais et nous devons continuer à travailler pour la paix afin d'assurer que les personnes du monde puissent réaliser leurs rêves. Je sais que dans les départements d'Haïti dans lesquels vous avez travaillé, vous avez fait la différence. Merci pour votre sacrifice, pour votre bon travail et pour votre contribution à la paix dans le monde ».

Les contingents jordaniens et sénégalais seront les dernières UPC à quitter le territoire. À partir du 16 octobre 2019, avec une nouvelle configuration sans présence de policiers de maintien de la paix sur le terrain, les Nations Unies vont continuer à appuyer la mise en œuvre du Plan stratégique de développement de la PNH 2017-2021 à travers l'appui technique et de conseils du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH).

Entre 2011 et 2019, un total 1 360 policiers rwandais ont quitté leurs pays et leurs familles pour servir par rotation aux côtés des policiers haïtiens dans des interventions telles que des opérations de maintien de l'ordre et des patrouilles conjointes, des dispositifs de sécurité statique (check-points) et l'escorte de convois humanitaires d'assistance dans des zones affectées par des désastres naturels.

Le Rwanda est le 2ème plus grand contributeur de personnel militaire et de police au sein des Nations Unies, avec 6 545 officiers déployés au sein des différentes missions onusiennes dans le monde (au 30 juin 2019).

EJ/Radio Métropole Haïti