La séance en Assemblée nationale de ce lundi 10 juin 2019 pour l'ouverture de la deuxième session ordinaire de l'année législative a été reportée.

Le président du Sénat, Carl Murat Cantave, a déploré que des évènements aient empéché aux législateurs de répondre à la convocation pour honorer un rendez vous constitutionnel. Il a fait valoir que les bureaux du Sénat et de la chambre des députés devront fixer une nouvelle date pour la tenue de cette séance.

De l'avis du président du Sénat ce report n'aura pas de graves conséquences sur le fonctionnement du pouvoir législatif . Il rappelle qu'un pareil report avait été enrengistré sous l'administration de Jocelerme Privert. La séance en Assemblée nationale pour l'ouverture de la session ordinaire avait eu lieu avec 45 jours de retard.

Le sénateur Cantave soutient qu'il y aura des négociations avec les groupes parlementaires afin de fixer une date pour la séance. Il s'est gardé de commenter les manifestations de protestations contre le gouvernement et le chef de l'état accusé d'implication dans la dillapidation des fonds Pétrocaribe.

Des sénateurs de l'opposition radicale avaient lancé un appel au boycott de la séance.

Un imposant disposait sécuritaire avait été déployé dans les parages du Palais Législatif en vue de favoriser la tenue de la séance. Cependant seul le sénateur Hervé Fourcand, avait fait le déplacement.

A la mi-journée un groupe de manifestants avait pris la direction du Palais Legislatif. Contenus par les policiers les manmanifestants avaient érigé des barricades de pneus enflammés.

De plus des restes de barricades de la journée d'hier jonchaient encore les rues de la capitale et de Delmas ce lundi 10 juin 2019.

LLM / radio Métropole Haïti