Les sénateurs de l'opposition radicale sont parvenus ce lundi 13 mai 2019 à une entente politique avec la majorité présidentielle et ont décidé d'enterrer la hache de guerre. Le groupe des 4 sénateurs de l'opposition radicale, Evaliere Beauplan, Nenel Cassy, Antonio Cheramy et Ricard Pierre ont obtenu la présidence de 3 commissions permanentes importantes.

L'entente politique à eté scellée lors d'une conférence dès présidents réalisée aujourd'hui.

Le sénateur Beauplan reprend le controle de l'importante commission des affaires étrangères qui évalue le fonctionnement des missions diplomatiques et consulaires.

Le sénateur Nawoom Marcelus, convalescent au cours des derniers mois n'aurait pas été très actif au sein de cette commission.

Le sénateur Antonio Cheramy réalise un retour en force au sein de la commission affaires sociales. Il avait réalisé des enquêtes pour faire la lumière sur les accusations de détournement de fonds au sein de certains organismes publics en liaison avec les cotisations des ouvriers. Il appuie également les revendications relatives à la hausse du salaire minimum des ouvriers.

L'importante commission de la planification et de la coopération externe est attribuée au sénateur Ricard Pierre. Le sénateur Sorel Jacinthe a accepté de démissionner de la présidence de la ccommission afin de liberer la place pour l'opposition radicale.

L'opposition radicale dispose ainsi d'un levier institutionnel pour exercer un controle stricte sur les politiques publiques au sein de ces ministères. Toutefois les 4 sénateurs ne disposent pas de voix suffisants pour censurer un ministre.

LLM / radio Métropole Haïti