L'ex président haitien, Jean Bertrand Aristide, insiste sur la necessité de rendre des comptes en ce qui a trait au dossier Pétrocaribe. C'est la première fois qu'un ancien chef d'état s'implique dans la campagne visant la reddition des comptes dans ce vaste scandale de dillapidation des fonds publics.

«Veut, veut pas, nous voulons. Il le faut. Sinon, guidés par les rayons lumineux de Petro conscience, nous ne cesserons jamais de demander Kot kòb PetwoKaribe a !», a martelé l'ex président Aristide lors d'une cérémonie de collation de diplômes universitaires le dimanche 31 mars 2019 à l'Université de la Fondation Dr. Aristide (Unifa).

Implicitement le leader de Fanmi Lavalas faisait allusion aux tergiversations des autorités sur l'avancement de la procédure judiciaire.

M. Aristide juge qu'un procès est inévitable afin de sanctionner les anciens officiels coupables de dillapidation des fonds dédiés à des projets de Developpement. «Bientôt ce sera Kot kòd PetwoKaribe a! Fòk gen ni kòb ni kòd. Nou pa gen kouran, men nou pran nan kouran petwo konsyans lan 24/24», insiste t-il.

Par ailleurs l'ex président Aristide réclame des poursuites judiciaires afin de punir les auteurs des crimes dans les quartiers populeux, notamment La Saline, au cours des derniers mois. «Un pays sans justice est une rivière sans eau ». Justice sera faite et justice doit être faite», ajoute t-il.

LLM / radio Métropole Haïti