77 députés ont voté mardi en faveur d'une modification de la loi de 2009 sur le salaire minimum.

Une proposition de loi qui prévoit notamment une augmentation du salaire minimum dans le secteur de la sous-traitance qui passerait de 420g par jours à 750.

En réaction l'homme d'affaire Reginald Boulos se réjouit du vote des députés en faveur d'une augmentation du salaire minimum. Toutefois il se dit surpris de la rapidité avec laquelle ce vote est intervenu et de l'absence de débat préalable.

Le docteur Boulos déplore l'absence de débat préalable avec le secteur privé et déplore la hâte des parlementaire qui lui parait largement inspirée par le contexte électoral.

Selon cette nouvelle loi, le salaire des ouvriers du segment A passe de 500 à 800 gourdes, le segment B de 400 à 600 gourdes, le segment C de 350 à 425 gourdes, le segment E de 215 à 335, le segment F de 420 à 750 gourdes, le segment G de 400 à 750 gourdes et le segment H de 400 à 600 gourdes.

D'après cette loi, l'article 25 est désormais modifié et fait passer le CSS de 15 à 12 membres, dont 6 membres actifs et 6 observateurs. Ils sont tous nommés par arrêté pris en Conseil des ministres, publié dans le journal officiel du pays.

EJ/Radio Métropole Haïti