Les responsables du Fonds monétaire international préoccupés par la crise politique en Haïti annoncent le gel de l'aide au pays. M. Gerry Rice, directeur de la communication du FMI lors d'un point de presse, à Washington, ce vendredi 21 mars 2019, a laissé entendre que le FMI attend la formation d'un nouveau gouvernement et la ratification du budget de l'exercice en cours afin d'avancer dans l'application du programme de prêt confessionnel de 229 millions de dollars à 0%.

"Nous ne pourrons faire avancer le processus jusqu'au conseil de direction du FMI sans un peu plus de clarification sur le mise en place d'un nouveau gouvernement et l'introduction du budget", a-t-il expliqué.

" Nous espérons que les incertitudes politiques pourront être rapidement dissipées pour que nous reprenions le travail pour aider Haïti et le peuple Haïtien qui font face à d'énormes défis socioéconomiques", a ajouté M. Rice.

10 jours avant la censure du Premier Ministre Jean Henri Céant, le FMI, le gouvernement haïtien et la BRH étaient parvenus à un accord pour octroyer un prêt concessionnel de 229 millions de dollars sur trois ans à 0 % d'intérêt à Haïti.

Le gel de l'accord du FMI constitue un signal aux bailleurs de fonds qui seront très réticents à accorder des fonds pour le Developpement.

LLM / radio Métropole Haïti