Le chef de l'état haitien, Jovenel Moïse, est à la recherche de son troisième Premier Ministre.

Dans une correspondance au président de la chambre des députés, le président Moïse a pris note de la censure du gouvernement Céant.

« Honorable député Gary Bodeau, président de la Chambre des députés et vice-président de l'Assemblée nationale, je prends acte de la décision de la Chambre des députés qui a renvoyé le Premier ministre Jean-Henry Céant suite à une motion de censure votée par l'assemblée des députés avec quatre-vingt-treize voix pour, six contre et trois abstentions au cours d'une séance d'interpellation tenue le lundi 18 mars 2019. Je vous informe que j'entamerai, dans les plus brefs délais, les consultations avec le Parlement pour le choix d'un nouveau Premier ministre, conformément à l'article 137 de la Constitution », écrit M. Moïse.

Le Premier Ministre a été censuré par les députés lors d'une sséances interpellation expéditive hier lundi 18 mars 2019. Les députés n'ont pas tenu compte de la correspondance du Premier Ministre motivant son absence en raison d'une interpellation du Sénat.

LLM / radio Métropole Haïti