Le directeur général de la Police nationale assure avoir adopter toutes les dispositions nécessaires en vue de protéger les vies et les biens de la population à l'occasion des manifestations du 18 novembre 2018.

Dans une interview au journal Le Nouvelliste, M. Michel Ange Gédéon, révèle avoir organisé en début de semaine une séance de travail avec tous les directeurs départementaux, les directeurs techniques et l'état-major de la PNH sur les dispositions à prendre à travers tout le pays avant, pendant et après les manifestations.

. « *Nous* prenons toutes les dispositions dans le cadre de la loi pour combattre toute scène de pillage et de violence », a y-il laissé entendre. « Fermeté et courtoisie dans le strict respect des droits humains. La question du respect des droits de l'homme est au compte de toutes nos opérations », a rassuré Michel-Ange Gédéon. Il fait remarquer que, pour ses troupes, l'utilisation de l'arme à feu interviendra au dernier recours et cela seulement quand la vie du policier ou celle d'une autre personne est en danger.

Satisfait des résultats obtenus lors de la journée de manifestation du 17 octobre le chef de la police veut rééditer la stratégie payante. Il y aura des modifications dans cette stratégie que le chef de la police se garde de révéler.

LLM / radio Métropole Haïti