Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Clamé O. Daméus bloque les comptes bancaires de 36 entreprises dans le cadre de deux enquêtes sur la corruption. Dans une correspondance aux conseils d'administration des banques publics et commerciales le chef du Parquet ordonne de surseoir aux transactions de ces compagnies sous enquête judiciaire dans le cadre de l'affaire Petrocaribe et du dossier de surfacturation des kits scolaires.

Extrait de la correspondance du chef du Parquet.

Le Parquet près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince présente ses compliments aux des Banques publiques et commerciales de Port-au-Prince et les informe de la demande du Commissaire du Gouvernement, Mag. Clamé-Ocman Daméus, à leurs Directeurs et Responsables, de bien vouloir surseoir immédiatement à toutes activités transactionnelles avec les entreprises dont les noms suivent, par blocage de leurs comptes et ceux de leurs actionnaires logés au sein de ces institutions, sous peine de poursuites pénales.

Ces entreprises et leurs actionnaires font actuellement l'objet de menaces conservatoires de la part du parquet. Il s'agit de :

1.- National Trading Group
2.- AGP Papeterie
3.- Haiti Supply
4.- Kaymit Sales And Services
5.- M & S Créations
6.- Secosa (Suervision, Évaluation et Construction S.A.)
7.- Sada Construction
8.- Beca Engeneering
9.- Consortium Tropic Buil World Wide Holding He./JRD Construction S.A
10.- Constructora Handom
11.- Groupe IBI-DAA
12.- Milfort Augustin & Co
13.- Sada Construction
14.- Consortio MMC Renter
15.- GI Consultant
16.- GTC : Groupe Travaux et Construction
17.- Gilbert Chenet
18.- Grupo Sita (SRL)
19.- RHT Plaza S.A.
20.- Turbo Consulting
21.- Hadom S.A.
22.- Constructionnes Y Disenos R.M.N S.A
23.- Rofi S.A.
24.- Constructora Mar S.A
25.- Études Constructions S.A.
26.- J&J Construction
27.- Sotec
28.- Infratec
29.- Noelsaint Construction
30.- Repsa
31.- IBT
32.- Tropic Build
33.- General Distribution S.A
34.- General Construction S.A
35.- HL Construction
36.- Ingeniera Estrella S.A

Le Parquet attire l'attention de ces institutions bancaires sur le fait que cette mesure conservatoire s'inscrit dans le cadre de deux enquêtes judiciaires ouvertes et suivies par le Parquet de Port-au-Prince relative à la manipulation des fonds liés à l'affaire PetroCaribe et à celle des kits scolaires auxquelles des entreprises, ainsi que leurs actionnaires ont participé. Il compte sur l'urgente et l'impérieuse collaboration du milieu bancaire pour l'application de cette disposition.

LLM / radio Métropole Haïti