Les sénateurs se sont gardés d'exprimer leurs positions avant la séance plénière consacrée à la présentation de l'énoncé de politique générale du Premier Ministre nommé, Jean Henry Céant. Accompagné des 17 ministres formant son gouvernement, M. Céant se présentera ce vendredi 14 septembre 2018 par devant l'assemblée des sénateurs.

Une majorité de 16 sénateurs doit approuver l'énoncé de politique de M. Céant ce qui constituera une première autorisation pour l'entrée en fonction du nouveau gouvernement.

Dans les médias plusieurs élus ont exprimé leurs réserves et affiché une certaine distance vis-a-vis de l'Exécutif. Les sénateurs Kedler Augustin et Patrice Dumond, pour des raisons différentes, affirment qu'ils n'accorderont pas leurs votes à M. Céant. D'autres élus promettent d'évaluer les dossiers des ministres et de prendre en compte les réponses du Premier Ministre afin de décider du sens de leur vote. C'est le cas des membres du groupe des sénateurs pour l'équilibre politique (GSEP).

Le sénateur Rosny Célestin assure que le vote sera collectif pour ce groupe formé notamment de dissidents du bloc majoritaire.

Il rappelle que ce bloc n'est ni proche de l'opposition ni proche du chef de l'état. Le Premier Ministre doit donné l'assurance qu'il oeuvrera dans l'immédiat à l'amélioration des conditions de vies de la population, a dit M. Célestin attirant l'attention sur l'accentuation de la misère au cours des derniers mois.

Au début de la séance les sénateurs prendront connaissance du rapport de la commission spéciale ayant analysé les dossiers du Premier Ministre et des ministres.

Le président de cette commission, Onondieu Louis, a laissé entendre que les dossiers sont conformes aux prescrits légaux. Il soutient que les rapports du Bureau d'Immigration, de la Direction Générale des Impôts (DGI) et de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) sont favorables aux personnalités formant le cabinet ministériel.

LLM / radio Métropole Haïti