Le Département américain de la Sécurité Intérieure (Departement of Homeland Security) dans son rapport annuel a révélé que plus de 10 000 haïtiens vivent illégalement aux Etats Unis. 10,558 haïtiens ayant obtenu un VISA ou un permis de séjour pour les États-Unis, ne sont jamais retournés en Haïti, précise le rapport publié pour l'année fiscale 2017-2018.

Les haïtiens ainsi que les ressortissants de 14 autres pays violent les lois migratoires américaines en restant sans autorisation aux États-Unis au terme de leur permis de séjour ou VISA, soit au total plus de 256,000 ressortissants (hors Mexique et Canada).

Pour l'année fiscale, tout pays confondu le rapport mentionne 628, 799 personnes en situation irrégulière. Haïti occupe le 12 place (10,558), devancé par plusieurs pays développés dont le Royaume Uni, Brésil, Chine, France, Espagne, Allemagne.

La semaine écoulée un groupe bipartite de 110 membres du Congrès avait, dans une correspondance, demandé à l'administration Trump de rétablir le Statut de Protection Temporaire (TPS) pour des centaines de milliers d'immigrés résidant légalement aux États-Unis.

Selon ces législateurs américains des déportations massives pourraient déstabiliser la région, déclencher une nouvelle vague d'immigration non autorisée et mettre en péril les objectifs de la politique étrangère américaine.

LLM / radio Métropole Haïti