Le nouveau premier ministre va devoir s'entendre avec les partis pour négocier un pacte de stabilité et désigner des personnalités qui inspirent confiance à la population affirme le coordonnateur général de l'Organisation du Peuple en Lutte.

Edgard Leblanc annonce que son parti et non ses 5 élus au parlement, va directement conduire les négociations avec le premier ministre sur la composition du prochain gouvernement.

De son coté le professeur Auguste D'Meza appelle le futur premier ministre à adresser la problématique de la faim dans le pays avant toute chose. Rappelant que la première responsabilité d'un état est de s'assurer que ses citoyens ont à manger.

Monsieur D'Meza qui était invité ce mardi à la rubrique le Point a insisté sur la nécessité de développer le potentiel agricole des zones montagneuses du pays.

EJ/Radio Métropole Haïti