Le Premier Ministre haïtien, Jack Guy Lafontant est sur la sellette après les violentes manifestations et émeute de la semaine écoulée.

Le président de la chambre des députés, Gary Bodeau, a mis l'accent hier sur la nécessité d'adopter des mesures exceptionnelles. Sans fournir de détails il a évoqué la réunion des députés en séance plénière afin d'adopter une décision conforme à la situation exceptionnelle.

Une séance d'interpellation est en continuation depuis deux semaines à la chambre basse.

Le président du Sénat, Joseph Lambert, a laissé entendre que le départ du Premier Ministre sera évoqué lors d'une rencontre entre les leaders de trois pouvoirs de l'état.

Le chef de l'état, Jovenel Moïse, dans son discours pour encourager un retour au calme, a regretté que ses collaborateurs n'aient pas pris le soin d'expliquer la nécessité de l'ajustement des prix de l'essence. La Présidence laisse entendre qu'il s'agit d'une décision du gouvernement rejetée par la population.

De plus les membres du Forum Economique du secteur privé réclament ouvertement la démission de M. Lafontant. Le Forum Economique juge que le Président de la République devrait demander au « Premier Ministre de soumettre sans tarder sa démission et celle de son Gouvernement, ce en vue d'offrir une porte de sortie à l'impasse politique actuelle ».

LLM / radio Métropole Haïti