Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, participe à partir de ce vendredi 13 avril au Huitième Sommet des Amériques des Chefs d'Etat et de Gouvernement autour du thème « La gouvernance démocratique face à la corruption ».

Les participants discuteront des thèmes liés aux valeurs démocratiques, entre autres: le renforcement de l'éducation, la promotion de l'égalité des sexes, la promotion de l'application de code de conduite pour les fonctionnaires, l'adoption de réglementation relative aux déclarations du patrimoine des fonctionnaires d'Etat.

Le président Moïse a indiqué en maintes occasions que la corruption est le principal fléau qui empêche le développement économique.

En ce qui concerne la prévention de la corruption dans les projets d'infrastructures, les participants à ce Sommet s'engageront à promouvoir la transparence et l'inclusion des clauses anti-corruption dans les contrats de travaux publics d'infrastructures. Il s'agira également pour eux de consolider le Mécanisme de suivi de la mise en œuvre de la Convention interaméricaine contre la corruption (MESISIC).

Les Chefs d'Etat et de Gouvernement s'engageront non seulement à créer au niveau interne des services spécialisés multi-sectoriels, mais aussi à promouvoir et à intensifier la coopération entre les secteurs bancaires et judiciaires, et au niveau multilatéral, en vue de recouvrer des avoirs.

Pour la première fois le président des Etats Unis ne participera pas au sommet des Amériques. Outre M. Trump, les présidents vénézuélien, Nicolas Maduro et équatorien, Lenin Moreno, seront les principaux absents de ce sommet. Le thème « la gouvernance démocratique face à la corruption » résonne en écho dans plusieurs pays dont Brésil, Venezuela, Pérou, Guatemala, Argentine.

LLM / radio Métropole Haïti