Le Président de la République, Jovenel Moïse, accompagné du Premier ministre, Dr. Jack Guy Lafontant, a reçu, le jeudi 18 janvier, au Palais national, les membres des Conseils d'Administration des Sections Communales (CASEC), en vue d'une rencontre de travail.

Cette rencontre tenue, entre autres, en présence du Président de l'Assemblée nationale, Joseph Lambert, et du Président de la Chambre des Députés, Gary Bodeau, du ministre de l'Intérieur et des Collectivités Territoriales, Dr. Max Rodolphe Saint Albin, et de quelques autres membres du cabinet ministériel, vise à consolider les relations de proximité entre le Chef de l'Etat et les membres des Collectivités territoriales, dans le but d'apporter des solutions concrètes aux cahiers de charges des CASEC.

L'implication des CASEC, des ASEC et des Maires dans l'identification des priorités et la mise en œuvre des projets de développement, participe de la vision intégratrice du Chef de l'Etat qui a jugé nécessaire d'organiser cette rencontre au Palais national, en vue de dialoguer avec les membres de la Fédération Nationale des CASEC (FENACA), autour d'environ trente-cinq (35) tables d'atelier de discussion.

Le Président Jovenel Moïse a aussi facilité des interactions et des échanges entre les membres du Gouvernement et des représentants des CASEC.

Au cours d'une intervention conviviale et animée, le Chef de l'Etat a promis d'appuyer toutes les actions des agents de développement de ces Sections communales. « Il n'y a pas de CASEC supérieur à un autre.

Ils sont tous au service d'un même pays, d'ailleurs, ils sont tous des élus, quel que soit leur groupe politique », a souligné le Président Jovenel Moïse qui promet qu'à ses différents déplacements dans les sections communales, les CASEC sont et seront ses principaux interlocuteurs.

Le Chef de l'Etat en a profité pour déplorer les conflits inutiles entre CASEC, entre CASEC et Mairies, bref, entre les différents pouvoirs de l'Etat. Il croit que ces agents du développement local ont la responsabilité de leur propre destin.

EJ/Radio Métropole Haïti