Une enquête du Centre de recherche économique et politique (CEPR) révèle des failles dans la gestion des fonds alloués par l'Agence américaine pour le développement international (Usaid). L'enquête de Jake Johnston, déplore que l'Usaid dépense encore des millions de dollars pour corriger les erreurs précédentes, malgré qu'elle ait abandonné la construction de nouveaux logements et de ports en Haïti, après des échecs essuyés.

En 2015, deux entreprises américaines ont été empêchées de recevoir des contrats supplémentaires pour des pratiques de construction défectueuses sur le site de Caracol Ekam, informe l'enquête. Ces deux contrats pour Tetra Tech et DFS totalisent plus de 20 millions de dollars, dont 4 millions ont été attribués au cours des deux derniers mois de 2017.

L'enquête note une réduction considérable des fonds alloués aux organisations haïtiennes en 2017 au profit d'entreprises américaines. Cette diminution semblerait être en accord avec la politique de « l'Amérique d'abord » de la nouvelle administration du président Donald Trump. 20 millions de dollars ont accordés par l'Usaid en 2018, mais seulement 70 mille dollars ont été versés à des entreprises haïtiennes.

Les deux plus importantes institutions, bénéficiaires du financement de l'Usaid depuis le séisme en Haïti, sont Chemonics et Development alternatives incorporated (Dai). Elles décrochent depuis 2016 plus de 40% des financements contractuels de l'Usaid.

La priorité est accordée au secteur Health & Disabilities (1,18 milliard de dollars), suivie par Gouvernance et État de droit (470 millions de dollars), Sécurité alimentaire (339 millions de dollars) et Shelter (196 millions de dollars).

Par ailleurs plus de 4 millions de dollars ont été investis pour des études de faisabilité pour un nouveau port à Fort Liberté ( Nord-Est). Le projet de création de ce port initialement prévu par les États-Unis a été abandonné parce que le « Government Accountability Office » a jugé que l'Usaid manquait d'expertise dans ce domaine.

Le port était l'une des nombreuses subventions utilisées pour attirer une entreprise de l'industrie de la confection sud-coréenne au Parc. Les États-Unis ont changé de stratégie pour soutenir la réhabilitation du port de Cap-Haïtien, révèle l'enquête.

LLM / radio Métropole Haïti