Pour cette 12e édition, le PAPJAZZ met à l'honneur un homme, Herby Widmaier, père du Jazz en Haïti et un pays, le Brésil, grand frère musical de la région.

Avec l'appui de ses partenaires internationaux, 10 ambassades ou institutions étrangères, ce sont au total 13 pays, incluant Haïti, qui sont présents sur les différentes scènes du PAPJAZZ.

Certaines d'entre-elles sont décentralisées cette année, avec des prestations à Jacmel (grâce à la complicité de la Suisse, de la France et des Etats-Unis) et une clôture sur la plage du Royal Decameron. La Fondation Haïti Jazz a invité comme chaque année des stars du jazz international.

Le week-end d'ouverture au Karibe présentera des têtes d'affiches extraordinaires comme le saxophoniste américain Kenny Garrett, récipiendaire d'un Grammy, la grande chanteuse brésilienne Leila Pinheiro, la chanteuse Canadienne Emilie-Claire Barlow, qui a reçu 2 prix Juno et un Felix, ou encore le bassiste français Dominique Di Piazza, honoré d'une Victoire de la Musique et le célèbre trompettiste français Erik Truffaz. Et pour la clôture sur la plage du club Decameron c'est l'exceptionnel Norman Brown, guitariste de la Côte Ouest des Etats-Unis, récipiendaire, lui aussi, d'un Grammy, qui sera sur scène.

Aux côtés d'artistes venus d'une dizaine d'autres pays, les jazzmen d'Haïti Réginald Policard et John Bern Thomas seront présents, et la musique haïtienne s'offrira dans toute sa diversité avec des artistes tels que Strings et son flamenco tropical, Beethova Obas pour une bossa nova créole, la flamboyante Rutshelle Guillaume, ou encore RAM pour une échappée vers la musique vodou ou enfin le DJ phare d'Haïti, Michael Brun.

Une occasion de faire du tourisme : le Festival contribue à reconstruire l'image d'une Haïti festive et créative musicalement, et grâce à l'initiative de plusieurs tour-opérateurs, il se révèle une opportunité de venir en Haïti pour découvrir sa culture et son patrimoine historique artistique ou gastronomique Pour la première fois, 5 tour-opérateurs (dont 3 de la diaspora) ont misé sur l'événement et ont conçu des forfaits touristiques. En outre la venue des journalistes étrangers invités par la Fondation Haïti Jazz est facilitée par l'Association touristique qui appuie leur accueil. Le mariage culture et tourisme prend corps cette année avec la clôture en musique qui se fera les pieds dans l'eau au Royal Decameron Beach & Resort Spa.

Et de renforcer la pratique et la connaissance de la musique : PAPJAZZ c'est une grande scène pour la musique haïtienne. Tradition oblige, les ateliers et masters classes se tiendront tous les jours de la semaine à Fokal, ainsi qu'une exposition photo au Centre culturel Brésilien qui accueillera également une conférence hommage à Herby Widmaier le vendredi 26 janvier. De nombreux jeunes musiciens haïtiens se produiront dans les After hours, tous les soirs, et une « Scène Découverte » offre à des jeunes talents de toutes tendances musicales l'occasion de se montrer à l'auditorium de Fokal le vendredi 26 à 3pm. Enfin, la Fondation Haïti Jazz a formalisé un partenariat avec le Collège Catts Pressoir et particulièrement avec sa section jazz, pour soutenir ses efforts à intégrer la musique dans son curriculum par un appui didactique et matériel dans le souci d'assurer la relève musicale du PAPJAZZ. Ils seront présents à l'ouverture sur la scène Prestige du Karibe.

EJ/Radio Métropole Haïti