La ministre du Tourisme, Madame Menos s'est entretenue avec M. Patrick Attié, Directeur de l'Ecole Supérieure d'Infotronique d'Haïti (ESIH) et Mme Marlène Sam, sa collaboratrice sur les possibilités de mise en valeur des sites touristiques d'Haïti à partir des nouvelles technologies liées aux applications en réalité virtuelle et en réalité augmentée.

Les principes de ces deux types d'application informatique ont été revus, et leurs avantages respectifs exposés.

En effet, M. Attié a présenté à la ministre du Tourisme les diverses formes d'utilisation applicables au secteur touristique, tel que: a) la conservation par la modélisation des sites et monuments à partir des plans, b) l'accès virtuel par la simulation ou visite guidée par ordinateur, c) la diffusion sous forme ludique et interactive du riche patrimoine (culturel, historique, naturel). L'occasion a été offerte de visiter “virtuellement” une partie des galeries de la Citadelle.

Grace aux NTIC et les divers talents encore disponibles, Haïti est en mesure de créer de nouvelles opportunités et d'intégrer. de nouveaux marchés, en développant les outils de réalité virtuelle et augmentée. Un tel saut qualitatif ferait d'Haïti l'un des pionniers dans la Caraibe. Les possibilités de partenariat avec des géants comme Google, Samsung et Dreamworks ne seraient pas hors de portée, quand on connaît la richesse et la diversité du patrimoine touristique haïtien.

La Ministre et M. Attié ont convenu de se rencontrer sous peu, en vue de rendre possible l'accès de cette technologie aux jeunes. Une prochaine séance de travail est programmée pour discuter des applications ludiques et divertissantes, tirées de notre folklore et de notre culture, à proposer au cours des salons départementaux prévus pour le second trimestre de l'année fiscale 2017-2018.

EJ/Radio Métropole Haïti