L'ex Premier Ministre haïtien, Jean Max Bellerive, est l'objet d'une mesure d'interdiction de départ édictée par le juge Jean Wilner Morin. M. Bellerive, qui fut également ministre de la planification et de la coopération externe a été auditionné récemment dans le cadre de l'enquête réalisée par le magistrat sur l'assassinat d'Alix Marie Junior Gassant, en 2012, suite à la disparition de Joseph Robert Marcelo, responsable de la commission nationale des marchés publics (CNMP).

Dans le cadre de l'enquête le candidat à la présidence de Lapeh, Jude Célestin, a été interrogé ce matin par le juge instructeur. M. Célestin avait été directeur du Centre National des Equipements (CNE), entreprise public chargé d'acquérir des engins lourds utilisés dans les infrastructures routières.

Dans le cadre de cette enquête le magistrat a déjà inculpé Wilner Valcin, ex directeur général adjoint du Ministère de la planification pour complicité d'assassinat et acte de corruption au préjudice de l'état haïtien.

Au début du mois le juge avait obtenu une copie du rapport de l'enquête sur la gestion des fonds de Pétrocaribe, élaboré par la commission éthique et anti corruption du Sénat. Le document, qui n'a pas été sanctionné par le Sénat, est dénoncé comme une persécution politique par le chef de l'état.

LLM / radio Métropole Haïti