Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, en marge du sommet One Planet s'évertue à obtenir l'appui des agences internationales pour répondre aux priorités de son administration. Il s'est entretenu hier avec M. Eric Tardieu, Directeur général de l'Office International de l'Eau, à Paris.

La maitrise des eaux de surface est l'une des priorités de M. Moïse qui a déjà sollicité l'appui de plusieurs pays amis d'Haiti.

M. Moïse entrepreneur dans le secteur agroindustriel veut promouvoir un partenariat technique et une collaboration réciproque afin d'utiliser pleinement toute l'expertise disponible.

En Haiti seulement 1% des cultures bénéficient d'un système d'irrigation. En période de sécheresse des pertes énormes sont enregistrées.

Le chef de l'état a promis aux entrepreneurs agricoles un appui du secteur public pour relancer la production nationale.

Le président haïtien a souligné la volonté politique de son administration de s'inscrire dans un partenariat agissant et de mettre en place un réseau d'échanges de coopération internationale, afin de développer l'organisation et la capacité de gestion de l'eau en Haïti et d'instaurer des mesures de protection de cette ressource naturelle.

De son coté M. Tardieu a fait l'historique des 10 années d'appui de l'OIEau en Haïti qui se traduit notamment par la gestion des bassins versants dans la ville de Saint Marc, la mise sur pied de l'école des métiers de l'eau et de l'assainissement, l'audit de l'observatoire de l'eau et de l'assainissement.

LLM / radio Métropole Haïti