Le gouvernement haïtien veut renforcer les mécanismes de sécurité alimentaire. Les premiers résultats de l'audit organisationnel de la problématique de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ont ete livrés le 8 novembre 2017, dans le cadre d'un atelier de restitution organisé au siège de la Primature, en présence des représentants de l'Union européenne, des Ministres de l'Agriculture, des ressources naturelles et du développement rural, de la Santé publique et de la population, des Affaires sociales et du travail, de l'Educatio nationale et de la formation professionnelle, et d'autres organismes de l'Etat concernés par cette thématique.

Les acteurs ont convenu que la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) est un défi majeur de gouvernance administrative en Haïti.

Cet audit, mené avec l'appui financier du Programme SBC de l'Union européenne, devait contribuer à faire un état des lieux de la situation organisationnelle de la problématique SAN en Haiti, d'identifier les différents facteurs d'ordre à la fois institutionnel et juridique qui entravent l'efficacité de l'action publique dans ce secteur, de proposer des pistes d'action pour améliorer notamment la coordination et le dialogue entre les différents acteurs tant nationaux qu'internationaux, dans l'optique d'une meilleure gouvernance de la SAN.

Selon l'ambassadeur de l'Union européenne M. Vincent Degert, l'audit a permis d'établir un diagnostic précis des facteurs qui entravent l'élaboration et la mise en œuvre de politiques adaptées pour combattre le mal de la faim et de la malnutrition aigüe, principales manifestations du fléau de l'insécurité alimentaire et nutritionnelle en Haiti. " L'efficacité des actions en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle passe obligatoirement par une coordination réfléchie des interventions des acteurs nationaux et internationaux, un arbitrage politique clair pour fédérer l'ensemble des acteurs intervenant dans cette thématique multisectorielle, des moyens et des ressources conséquents, dans l'optique d'une gouvernance effective de la SAN".

Le présent audit organisationnel avait pour but d'effectuer une « photographie » de la gouvernance de la SAN en Haïti et d'élaborer, avec toutes les parties prenantes, des propositions de recommandations pour améliorer la gestion du secteur et renforcer les principales Institutions (MARNDR, CNSA, MSPP et MAST) intervenant dans le SAN.

LLM / radio Métropole Haïti