Les autorités bahaméennes ont rapatrié hier 164 compatriotes, vivant en situation illégale, dans le cadre de l'accord paraphé entre les deux gouvernements. Les représentants de l'ONM étaient absents à l'aéroport international de Port-au-Prince pour accueillir les rapatriés et leur offrir le viatique traditionnel. L'Office National de la Migration est à court d'argent.