Avec le programme éprouvant de trois( 3) rencontres en cinq ( 5) jours qui l'attend à Trinidad, le Roulado de la Gonave devrait sans doute s'inquiéter. L'équipe a perdu ses deux dernières rencontres en championnat national. Les poulains de Charli Eliazar n'ont pourtant pas froid aux yeux. Elégants avec leurs vestes bleu marine, de fiers Gonaviens ont investi mardi à 14 heures le hall de départ de l'Aéroport International de Port-au-Prince. Charli Eliazar était à la tête de cette équipe du Roulado de la Gonave, actuel troisième du championnat national ,qui a pris l'avion pour Port-of-Spain, siège de la seconde phase du championnat des clubs champions de la Concacaf.

Dans le groupe B, les gonaviens seront opposés les 24, 26 et 28 Aout prochains respectivement au club SNL de Surinam, à celui de Defense Force de Trinidad et au vice-champion des îles Saint Kitts et Navis.

Le Roulado semble au creux de la vague puisque le club a enregistré deux défaites lors de ses deux dernières sorties en championnat national. Charli Eléazar est pourtant plein d'espoir, il nous a confié que son plan d'attaque allait être différent pour aborder cette compétition. Il compte sur un certain effet de surprise qui avait marché la saison dernière, permettant au Roulado de terminer comme vice-champion du championnat national de D1 de foot. Son arme secrète ( pour les adversaires qui ne le connaissent pas encore, bien entendu!) est sans conteste Sébastien Vorbe, sa dernière acquisition pour les matches de la Concacaf. Un Sébastien Vorbe qui se recherche et qui veut retrouver ses sensations car le milieu offensif n'est pas lui aussi au mieux de sa forme.Il nous a avoué avoir voulu mettre un terme à sa carrière de footballeur professionnel après une expérience qui, au bout du compte, ne l'a pas trop emballé avec les Los Angeles Galaxy de la MLS...

Un Vorbe qui pourrait bien rester au Roulado...C'est une occasion de renaître qui se présente donc pour le neveu du célèbre milieu de la sélection nationale de 1974 Philippe Vorbe, un espoir également pour le club gonavien de renouer avec la victoire à un moment crucial de son histoire. C'est en effet la première participation du Roulado à une telle compétition et les joueurs semblent avoir de l'ambition, nonobstant leurs récentes contre-performances locales.

Le plus confiant est sans doute Jean-Robert Ménélas, qui sera après Sébastien, le plus habitué aux rendez-vous internationaux. L'attaquant vedette du Roulado est l'un des meilleurs buteurs du championnat et s'il a été stérile durant les deux dernières journées, il reste persuadé qu'il marquera à Trinidad.

L'esprit du groupe semblait très positif au départ, nous espérons qu'au retour les résultats le seront aussi.

V.F.