La création d'une nouvelle armée semble être une préoccupation pour le gouvernement. Lors d'une séance de question au Sénat, hier, le ministre de la défense, Hervé Denis a révélé avoir déjà lancé le processus administratif devant faciliter le recrutement de 500 nouveaux militaires.

Les jeunes militaires devraient constituer la première unité de la force armée.

La constitution de la nouvelle armée est une priorité de l'administration Moïse. Le plan sur le recrutement des nouveaux militaires a été soumis au chef de l'état et au Premier Ministre, a assuré le ministre Denis.

Il considère la situation comme urgente tenant compte du retrait des militaires de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d'Haïti (Minustah).

La première démarche sera de nommer le haut commandement des forces armées, a dit M. Denis rappelant le rôle primordial du commandement dans la discipline militaire.

Au cours des prochaines semaines les fonctionnaires du ministère de la défense devront réaliser un inventaire des bases et campements des Forces Armées d'Haïti (FAD'H). Les baraquements dans la zone frontalière devraient être réhabilités dans un délai record afin de favoriser la lutte contre la contrebande.

De plus le gouvernement espere obtenir certains matériels des troupes de la Minustah qui quitteront le pays avant le 15 octobre 2017.

Ce sera une force orientée vers le développement, a prévenu M. Denis qui n'a pas abordé le dossier des militaires démobilisés. L'armée haïtienne devra jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre la contrebande à la frontière avec la République Dominicaine.

Les militaires haïtiens sont appelés à combattre le terrorisme, a dit M. Denis mettant l'accent sur la nécessité de protéger l'espace terrien, aérien et maritime d'Haïti.

Le ministre espère que les fonds nécessaires seront mobilisés dans le cadre du budget rectificatif.

LLM / radio Métropole Haïti