Dans son dernier rapport la Coordination Nationale pour la Sécurité Alimentaire (CNSA) informe que les ménages dans les départements du Nord-Est, Haut Artibonite, Plateau central, Sud-Est, Sud, Nippes et Grande Anse sont confrontés à une détérioration considérable de leur pouvoir d'achat.

Cette dégradation des conditions de vie des ménages, dans les 7 départements résulte des pertes de récoltes et de la forte dépréciation de la gourde par rapport au dollar américain.

Au cours des dernières semaines le taux de change a franchi la barre de 70 gourdes.

Dans la Grande Anse, le bas Nord-Ouest, le Haut Artibonite, le Sud, le Nord-Est et les Nippes, entre 60% et 70 % des ménages ont adopté des stratégies d'adaptation, qui influent négativement sur leurs moyens de subsistance. Selon la CNSA 20 à 30% des ménages, sur le grand total, ont eu recours à des stratégies d'urgence, comme la vente de leurs biens.

Les régions de la péninsule du sud ont été confrontées à l'ouragan Mathieu tandis que le Nord-Est a enregistré des pertes de récoltes, qui se situent entre 75 et 85%, suite aux inondations de novembre et de décembre 2016.

L'accès des ménages à la nourriture continuera d'être « un facteur limitant majeur » à l'amélioration de la situation, au niveau des départements affectés par le cyclone Matthew, vu la forte décapitalisation des exploitations agricoles, selon précisent les experts de la CNSA.

La Coordination nationale de la sécurité alimentaire presse les autorités à mettre en place des programmes permettant de protéger les moyens d'existence, de favoriser des prises en charge et de prévenir la malnutrition et des cas de décès.

LLM / radio Métropole Haïti