Le commissaire du gouvernement pres le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Danton Leger, convoque l'ex président Jean Bertrand Aristide, au Parquet pour le mercredi 16 novembre 2016, afin de l'interroger sur l'appel au déchoucage lancé récemment à l'attention des militants de son parti Fanmi Lavalas.

Le chef du Parquet de la capitale a adréssé en ce sens une correspondance à son homologue de la Croix des Bouquets, Marion Beauvoir. L'objectif est de solliciter la collaboration du magistrat puisque l'ex président réside dans la juridiction de la Croix des Bouquets. M. Leger demande à son collègue Beauvoir de mettre l'ancien président à sa disposition.

L'ex président Aristide, chef à vie de son parti Fanmi Lavalas, avait accompagné la candidate à la présidence, Maryse Narcisse la semaine écoulée lors d'une convocation du Conseil Electoral Provisoire (CEP). Le président du CEP dans un communiqué a révélé que les conseillers électoraux avaient eu des échanges avec les dirigeants de Fanmi Lavalas y compris le chef de campagne, Lesly Voltaire, sur les déclarations de M. Aristide.

En réaction, le président de la commission justice et sécurité du Sénat, Jean Renel Sénatus, juge inopportune une convocation de l'ex président Aristide à 5 jours du scrutin. Il a adressé une correspondance au ministre de la justice pour qu'il oeuvre afin de faciliter un climat serein pendant le déroulement des joutes.

Plusieurs candidats à la présidence et dirigeants de partis politiques avaient condamné les déclarations de l'ex président Aristide faisant valoir qu'il s'agit d'appel à la violence.

LLM / radio Métropole Haïti