L'ex président Jean Bertrand Aristide appelle ses partisans à recourir au déchoucage si les élections ne sont pas réalisées le 20 novembre 2016. Ce déchoucage sera une légitime défense électorale, a dit M. Aristide qui s'exprimait lors d'un rassemblement en faveur de la candidate à la présidence de son parti, Maryse Narcisse.

Il faut que les élections soient réalisées le 20 novembre, a dit M. Aristide rappelant que les présidents des deux branches du Parlement sont également de cet avis.

Il a estimé que les nombreux reports du scrutin visait à empêcher la victoire de la candidate de Fanmi Lavalas.

Les élections ont été reportées le mois dernier en raison des dégâts énormes provoqués par l'ouragan Matthew dans la péninsule du sud.

De l'avis de M. Aristide certains secteurs, qui avaient exclu son parti de la présidentielle de 2010, continuent de tramer des complots pour empêcher le retour au pouvoir de lavalas. L'ex président se dit confiant que Mme Narcisse sera élue au premier tour et pourra ainsi recevoir l'investiture à la magistrature suprême le 7 février 2017.

Dans son discours M. Aristide a fait valoir que le déchoucage, comme légitime défense, ne constitue pas une violence. Il juge qu'il s'agit d'une réaction après 12 ans d'exclusion de sa formation politique de la scène électorale. Les complots d'exclusion au cours des 12 dernières années contre Fanmi Lavalas sont des violences, a martelé M. Aristide faisant valoir que son parti n'entendait plus se résigner au plan d'exclusion. Aujourd'hui c'est fini l'exclusion ce sera la légitime défense, a dit l'ex président.

LLM / radio Métropole Haïti