Réunissant deux jours durant, les 8 et 9 novembre 2015, les principaux acteurs intervenant dans le numérique et dans la formation des maitres, ces Assises Nationales se situent en droite ligne de la réforme éducative en cours, avec les 12 mesures fondamentales pour l'amélioration de la gouvernance et de la qualité de l'éducation.

Dans ce contexte, la formation des enseignants, sur et par les supports numériques, doit permettre le renouvellement des pratiques pédagogiques et l'amélioration des apprentissages.

Organisées par le MENFP en collaboration avec l'Ambassade de France en Haïti et le Centre international d'études pédagogiques (CIEP), ces Assises nationales visent, entre autres, à informer sur les expériences en cours en Haïti en matière de formation avec les Technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE) ainsi que les opportunités offertes par ces outils pour parvenir à la requalification du corps enseignant haïtien. Dans cette optique, il s'agira d'explorer la façon dont les TICE peuvent être concrètement mises au service de la formation initiale et continue des enseignants, mais aussi des élèves.

Selon un communiqué disponible sur le site du ministere, environ 150 000 enseignants sont visés par cette action. Il s'agit de leur donner une formation nécessaire pour leur certification et l'obtention de leur Permis d'enseigner au bout de deux ans, à l'expiration de leur Permis provisoire d'enseigner (PPE) en cours de livraison dans les différents départements scolaires.

Notons que ces Assises participent aussi de la mise en œuvre de la déclaration conjointe sur la coopération en matière d'enseignement, de formation professionnelle et de recherche signée le 12 mai 2015 par les Présidents Hollande et Martelly.

A l'issue de ces Assises, une feuille de route sera élaborée à l'intention de formateurs « e-compétents », à la fois capables de s'adapter à un environnement de travail numérique et de l'utiliser avec leurs élèves suivant une démarche de partage des connaissances et de mise en réseau des savoirs.

Le titulaire du MENFP, M. Nesmy MANIGAT, salue ce partenariat franco-haïtien et cet effort à visée systémique et innovante qui embrasse tous les niveaux, du préscolaire au secondaire en passant par les trois cycles du fondamental.

L'ambassadeur de France en Haïti, Mme Elisabeth BETON DELEGUE, souligne, pour sa part, que : « conformément à l'annonce du Président Hollande lors de sa visite en Haïti, la France a décidé d'apporter tout son soutien à la modernisation du système éducatif haïtien. Ces Assises illustrent le partenariat privilégié que nos deux pays sont en train de nouer dans le domaine de l'éducation. »

EJ/Radio Métropole Haïti